Aide au choix

Papier

Quel papier, pour quel usage ?

1) Format, grammage, que choisir ?
2) Pourquoi choisir un papier écologique ? Et certifié ?
3) Comment évaluer la blancheur de mon papier ?
Le papier est l’un des premiers consommables de bureau. Pour vous faciliter la tâche dans le choix du papier que vous allez acheter, nous avons développé un guide d’achat qui vous orientera dans les spécificités de ces produits de votre quotidien pour choisir le bon papier selon l’utilisation que vous pouvez en faire.
Quel type de papier, pour quelle utilisation ?
L’utilisation
Pour choisir votre papier, il faut d’abord connaître l’utilisation que vous en aurez et par conséquent distinguer les papiers multifonctions des papiers dits spécialisés (laser ou jet d’encre).
Les papiers multifonctions :
Ce sont des papiers « multi-talents ». Ils vous permettent d’avoir un seul type de papier pour vos imprimantes laser ou jet d’encre et copieurs. Ils sont généralement utilisés pour des applications simples (fax, copies, brouillons) ou des travaux plus sophistiqués du quotidien.

Les papiers laser :
Ces papiers ont spécialement été développés pour les imprimantes laser. Ils s’adaptent à ce type d’impression en résistant à la chaleur de leur système d’impression. Ils offrent un maximum de précision pour les couleurs qui peut aller jusqu’à la qualité photo. Ces papiers sont idéals pour les sorties rapides de textes ou de graphiques en couleurs.

Les papiers jet d’encre :
Sur ces types de papier, l’encre est absorbée rapidement et de manière égale par les surfaces microporeuses pour que les textes et images soient imprimés le plus nettement possible. Ces papiers sont également idéals pour les sorties rapides de texte, graphiques couleurs, images ...

Les papiers de copie :
Ces papiers conviennent pour toutes les copies noir et blanc, les impressions sur des imprimantes laser N/B et pour des appareils de télécopies de papier normaux.

Les papiers couleurs :
Ces papiers existent en couleurs vives ou pastels et permettent de dynamiser vos communications tout en conservant une excellente qualité d’impression.
Le type de papier
Il existe des caractéristiques propres à chaque papier qui permettent de les différencier.
Les papiers premiums :
Papiers de niveau de qualité supérieure dont le niveau de blancheur extrême est la caractéristique principale. Ils sont adaptés pour les documents officiels.

Les papiers standards :
Ils sont idéals pour une utilisation quotidienne en permettant à la fois d’effectuer un grand nombre d’impression grâce à leur prix attractif tout en gardant une qualité suffisante.

Les papiers économiques :
Ils sont destinés aux impressions courantes mais pas conseillés pour les documents qui nécessitent un certain esthétisme. Ils offrent un très bon passage en imprimante.

Les papiers écologiques :
Un papier est dit écologique dès qu’il présente un avantage environnemental. Contrairement aux idées reçues, certains papiers écologiques arborent une blancheur optimale et une forte opacité.
Les caractéristiques
La blancheur
La blancheur d’un papier se mesure à travers l’indice appelé CIE. Plus l’indice est élevé, plus le papier est blanc et plus il valorise le document. C’est une valeur très importante qui a une incidence directe sur l’intensité des contrastes tant pour des impressions noir et blanc que couleur.
On peut alors classer les papiers en différentes catégories :
Les papiers extra blanc CIE 169 et + :
ce sont des papiers très qualitatifs pour vos impressions. Ils sont recommandés pour des documents importants, des impressions recto verso…

Les papiers à blancheur élevée CIE 160 à 168 :
Ils permettent d’obtenir un très bon contraste de couleur et d’avoir un rendu d’impression plus net.

Les papiers à blancheur standard CIE 140 à 159 :
Ils sont utilisés pour des impressions internes, photocopies, fax, brouillons…
L’opacité
Elle détermine le niveau de transparence du papier. Une bonne opacité est nécessaire pour les impressions recto verso. Elle est souvent liée à l’indice de blancheur CIE mais surtout au grammage. Plus le grammage est élevé plus le papier sera opaque.
Le toucher
Les papiers peuvent avoir des matières au toucher légèrement différentes :
Lissés/satinés :
propriété d’un papier qui dépend des irrégularités de la surface. Plus un papier est lisse, plus la qualité d’impression sera bonne.

Papiers velins :
Papiers sans grain, soyeux, lisse.

Papiers vergés :
Papiers qui, en transparence, laissent apparaître de fines lignes horizontales dans l’épaisseur du papier. Ils sont idéals pour la correspondance de luxe.
Les papiers les plus courants sont les lissés/satinés, ils correspondent aux besoins du quotidien.
Le format
Il existe différents formats pour le papier qui dépendent de l’usage que vous voulez leur donner. Ces formats sont conçus pour que les proportions de la feuille soient conservées lorsqu’on la plie ou coupe en deux dans sa longueur. Chacun des formats est désigné par un nom formé d’une lettre (A, B et C) et d’un chiffre. Ce chiffre indique le nombre de fois où le format de base a été divisé en deux : une division en moitié d’une feuille A0 donne deux feuilles A1, dont la division donne deux feuilles A2…
Format (mm) A5 A4 A3 A2 A1
Largeur 148 210 297 420 594
Longueur 210 297 420 594 841
Les formats les plus utilisés sont :
  • Le format A4 : pour documents en tout genre, lettres, copies…
  • Le format A3 : Pour l’affichage, grands tableaux, plannings…
Le grammage
Il s’agit de la masse surfacique indiquée en gramme par mètre carré, il détermine donc l’épaisseur du papier. Plus le grammage est élevé, meilleur sera le rendu et la résistance aux multiples manipulations. En France, le grammage de 80g/m² est le plus répandu. Au-delà de 160g/m², cela devient du carton léger.

  • 50g et 60 g/m² : spécial mailings. Grammage écologique, économise l’énergie (transports) et utilisent 25% de matières premières en moins.
  • 70g et 75 g/m² : spécial grands tirages. Grammages écologiques, moins de matières premières utilisées.
  • 80 g/m² : pour vos impressions et copies quotidiennes.
  • 90 g/m² : idéal pour vos impressions recto/verso grâce à une meilleure opacité.
  • 100 et 110 g/m² : pour vos documents de présentation (meilleure tenue)
  • 120g et 250 g/m² : pour couvertures et impressions de grands à-plats couleurs.
Focus sur les papiers écologiques
On dit d’un papier qu’il est écologique s’il est source de moins d’impacts sur l’environnement, tout au long de son cycle de vie (obtention des matières premières, fabrication, distribution, utilisation), par rapport à d’autres papiers standards d’usages similaires. Le papier écologique se présente sous différentes grandes formes.
Il peut être écologique de par sa composition a plus ou moins fort pourcentage
  • réalisé à base de fibres vierges
  • réalisé à base de fibres recyclées
  • issu d’un mélange de fibres vierges et de fibres recyclées
Il peut être issu de forêts durablement gérées.
Une forêt est considérée comme étant gérée durablement si :

  • Son exploitation permet le maintien de sa diversité biologique
  • La capacité de régénération est conservée
  • La forêt satisfait actuellement et pour le futur, ses fonctions écologiques
  • La forêt conserve ses fonctions économiques et sociales (emploi locale notamment)

La gestion durable des forêts oblige donc les exploitants et/ou les producteurs à présenter, sur demande, une charte, un code de conduite ou un certificat délivré par un système de gestion durable des forêts (PEFS, FSC…).

Comment reconnaitre le papier issu de forêts gérées durablement ?

2 logos vous permettront de les reconnaitre : le label FSC qui assure un suivi du bois depuis la forêt jusqu’au point de vente et le label PEFC qui promeut la gestion durable des forêts à travers un cadre commun à respecter par ses adhérents.
Il peut être issu du recyclage.
Cela signifie que le papier est constitué de fibres recyclées avec au moins 50% de fibres cellulosiques de récupération (provenant de déchets de papiers imprimés).

Comment reconnaitre le papier recyclé ?

2 labels principaux vous permettront de les reconnaitre : Le logo Ange Bleu qui garantit un papier 100% recyclé et une production propre et le logo APUR qui garantit le taux de fibres de récupération.
Il peut être fabriqué écologiquement
Ce sont des papiers traditionnels dont la fabrication a su évoluer au cours des années et des progrès technologiques. Les procédés de production sont donc aujourd’hui plus respectueux de l’environnement, notamment à travers les rejets en eau qui ont diminués de 80% en 20 ans.

Depuis plusieurs années, le recyclage de l’eau et des normes de rejets ont été appliquées pour veiller à cette pollution. Les procédés sans chlore élémentaires (EFC) et totalement libres de chlore (TCF) sont désormais très largement développés dans d’industrie papetière européenne.

TCF - Totally Chlorine Free :
Composé de 100% cellulose blanchie sans chlore. Ces papiers sont plus respectueux de l’environnement que les papiers ECF blanchis. Le processus de blanchiment utilise seulement du peroxyde d'hydrogène ou de l'oxygène.
ECF - Elementary Chlorine Free :
La cellulose d’un papier Ecf est blanchie sans utilisation du chlore élémentaire. Des dérivés de chlore comme par exemple du dioxyde de chlore sont toutefois admises avec label Ecf.
Les normes et labels associés aux papiers recyclés
Utiliser du papier recyclé économise de l’eau et de l’énergie, limite le volume de déchets et encourage l’industrie papetière à adopter des modes de production moins polluants.

La certification FSC :
s’appuie sur 10 principes et critères de bonne gestion forestière. Ce sont des règles de gestion à suivre afin que les forêts répondent aux besoins sociaux, économiques, écologiques, culturels et spirituels des générations actuelles et futures. Elles incluent à la fois des contraintes de gestion et des exigences sociales et environnementales. En matière de gestion, les règles FSC sont les plus strictes et les exigences sociales et environnementales FSC les plus élevées. Vous pouvez découvrir ces différents principes ici :
https://fr.fsc.org/fr-fr/certification/les-principes-et-critres-fsc

La certification PEFC:
atteste que le bois à l’origine du papier provient de forêts gérées de manière durable. Les priorités étant de produire du bois tout en pérennisant la ressource forestière, en préservant la biodiversité, en garantissant le respect de ceux qui possèdent les forêts, y vivent et y travaillent, et en maintenant un équilibre entre production, environnement et accueil des usagers de la forêt. Pour plus de détails, vous pouvez vous rendre ici :
http://www.pefc-france.org/

Le label ange bleu :
est le plus ancien label environnemental. Il certifie que les papiers sont produits à partir de fibres 100% recyclées. Le label est ancré dans la législation européenne et géré par le ministère allemand de l’environnement. Ils bannissent dans la production une série de substances nocives et dangereuses appelées COV qui doivent être inférieures à un certain seuil.

Le label écologique européen :
indique que ce produit répond à tous les critères environnementaux du cahier des charges publié au Journal officiel des Communautés Européennes. Leurs critères garantissent l’aptitude à l’usage des produits et services, et une réduction de leurs impacts environnementaux tout au long de leur cycle de vie.

NF environnement :
C’est un écolabel français. Il a pour objectif d’attester la conformité des produits ou services aux exigences définies dans des cahiers des charges qui portent la qualité d’usage et la qualité environnementale des produits. Il est destiné à certifier que les produits ou services sur lesquels elle est apposée présentent un impact négatif moindre sur l’environnement et une qualité d’usage satisfaisante par rapport à d’autres produits ou services analogues présents sur le marché.

Origine France garantie :
C’est l’unique label qui certifie l’origine française d’un produit. Il est transversal à tous les secteurs et incontestable. Il assure aux consommateurs la traçabilité du produit en donnant une indication de provenance claire et objective.

Avec Ecofolio, Maxiburo encourage le recyclage des papiers. En triant vos déchets, vous participez à la préservation de l’environnement.
www.ecofolio.fr. La taxe ecofolio contribue à la collecte, la valorisation et l’élimination des déchats imprimés papiers.